L’huile de poisson est un aliment qui contient une grande quantité d’oméga 3. Il est intégré dans l’alimentation pour tous les bienfaits qu’il apporte à l’organisme, dont l’optimisation de son bon fonctionnement. Ces substances ne sont pas produites par le corps et favorisent différents processus biologiques. Elles fonctionnent comme une sorte de lubrifiant pour la « machine » qu’est le corps humain.

L’huile de poisson : d’où vient-elle ?

L’huile de poisson provient de poissons gras qui vivent dans les eaux froides profondes et sauvages tels que les anchois, poissons de serre, harengs, maquereaux, saumons, sardines, esturgeons, truites.

Comment faire de l’huile de poisson ?

Le processus de production d’huile de poisson comprend deux étapes essentielles : l’extraction de l’huile du produit de départ et sa purification. La composition et l’oxydation de l’huile de poisson ainsi obtenue dépendent de la composition et de l’oxydation de la matière première.

Où trouver les produits pour l’huile de poisson ?

Ces derniers peuvent être représentés par de nombreuses espèces de poissons. Il peut s’agir de matières spécialement pêchées pour la production d’huile de poisson ou de farine de poisson, de poissons capturés lors de la pêche ou de matières résiduelles issues de la transformation de l’industrie de pêche.

Composition de l’huile de poisson liquide

Pour produire de l’huile de poisson, le poisson en entier et son foie sont utilisés. Le premier est plus riche en oméga 3, le second en vitamines A et D. L’huile de poisson contient deux acides gras oméga 3 importants, à savoir l’acide eicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA) qui sont des molécules à chaîne longue. Ces acides ne sont pas produits naturellement par le corps, donc l’apport à travers les aliments qui en contiennent est essentiel.

Que contient 100 g de capsule d’huile de poisson ?

Une huile de poisson typique fournit environ 18 milligrammes d’EPA et 12 milligrammes de DHA. Contrairement au poisson entier et aux fruits de mer, les suppléments d’oméga 3 ne contiennent généralement pas d’autres micronutriments. Cependant, les suppléments extra forts peuvent afficher jusqu’à 50 milligrammes d’EPA et 38 milligrammes de DHA par capsule d’huile de poisson. Ils renferment également des métaux lourds, de la vitamine E, vitamine A et une quantité considérable vitamine D.

Combien de calories dans l’huile de poisson ?

Pour 100 grammes d’huile de poisson, la valeur nutritionnelle est d’environ 900 calories.

Quand faut-il prendre de l’huile de poisson oméga 3 en gélule ? Pourquoi en prendre ?

Il n’y a pas de moment idéal pour prendre des suppléments d’huile de poisson. Tout dépend de la quantité que vous envisagez de prendre et du produit que vous avez choisi. Lorsque des suppléments d’huile de poisson sont recommandés pour des raisons médicales, vous êtes souvent invités à les prendre à doses élevées. Cependant, de grandes quantités d’huile de poisson, en particulier pour les personnes non habituées à ces suppléments, sont susceptibles de provoquer des effets secondaires. Vous pouvez réduire ces effets, voire les éliminer, en prenant les suppléments à différents moments de la journée ou en changeant de fournisseur.

Comment prendre et consommer assez d’oméga 3 ?

La quantité d’oméga-3 nécessaire dépend de la corpulence, de l’âge, de la santé et de la source d’huile que vous ingérez. Une seule cuillère à café d’huile de foie morue par exemple est suffisante pour assurer vos besoins quotidiens en oméga 3. Certains organismes de santé suggèrent une quantité journalière de 250 à 500 milligrammes (mg) d’EPA et de DHA pour les adultes en bonne santé.

Quelle huile de foie de poisson en capsule bio choisir ?

Les huiles de poisson ne sont pas toutes saines. Il existe des critères de sélection importants à garder à l’esprit. L’huile de poisson est un dérivé animal et la première règle pour la choisir est de connaître son origine. Le poisson dont il est issu doit être rigoureusement pêché, non élevé en captivité. Contrairement aux poissons d’élevage nourris avec une alimentation induite, ceux qui grandissent et se nourrissent librement sont plus sains. L’apport en oméga 3 et la qualité de l’huile de poisson qui en est issue sont beaucoup plus élevés.

Les bienfaits de l’acide eicosapentaénoïque et l’acide docosahexaénoïque provenant de l’huile de poisson

Sans connaître scientifiquement ses propriétés préventives, nos grands-parents avaient pour habitude de compter sur les bienfaits de l’huile de poisson. Ils l’utilisaient surtout pour le développement du cerveau et prévenir les troubles mentaux chez les enfants.

L’apport important en oméga 3 fournit par l’huile de poisson en fait l’un des éléments naturels les plus bénéfiques pour la santé. Ce nutriment intervient dans de nombreux processus métaboliques de l’organisme. Comme tous les autres aliments source d’oméga 3, l’une de ses actions les plus connues est de contrer l’augmentation du taux de triglycérides et de favoriser une meilleure gestion du cholestérol dans le corps, favorisant le bon cholestérol.

Les oméga 3 interviennent à différents niveaux sur la santé du cœur et des vaisseaux. Ils sont capables de fluidifier le sang et de dilater les vaisseaux sanguins, permettant aux parois vasculaires de rester « plus propres », réduisant le risque de crise cardiaque et baissant la pression sanguine. Puisque les oméga 3 préservent la santé vasculaire, ils peuvent donc d’une certaine manière intervenir positivement sur le ralentissement de la dysfonction érectile. Ils ont un effet protecteur contre le cancer de la prostate. Ils sont également des acteurs importants de la formation du système nerveux central pendant la période prénatale.

L’huile de poisson est un anti-inflammatoire par excellence. Elle est idéale pour ceux qui souffrent de maladies de la peau comme l’eczéma et le psoriasis. Elle est aussi recommandée dans les régimes alimentaires des enfants, des adolescents et des sportifs de tout âge. Ses propriétés anti-inflammatoires préviennent les blessures neuromusculaires, facilitent la récupération et réduisent le risque de blessure. Si la peau peut être exposée à diverses inflammations au fil du temps, les oméga 3 favorisent sa santé et sa beauté en atténuant en outre les effets du vieillissement.

Danger et contre-indication de l’huile de poisson EPA DHA

Les effets secondaires les plus fréquents associés à la prise de suppléments d’huile de poisson sont désagréables, mais mineurs, tels que « l’haleine de poisson » et l’indigestion. Cette huile est généralement sans danger et ne présente pas d’effets indésirables pour le corps. Dans le pire des cas, vous pouvez rencontrer des problèmes gastro-intestinaux, tels que des diarrhées, des douleurs à l’estomac, des crampes d’estomac, des brûlures d’estomac et des nausées. Toutefois, si vous prenez des médicaments spécifiques, soyez vigilant. Il en est de même concernant les éventuels compléments alimentaires. Limitez-vous à la prescription pour ne pas avoir de mauvaise surprise. Généralement l’huile de poisson ne fait pas bon ménage avec les catégories de médicament qui fluidifient le sang comme l’aspirine, warfarine, l’héparine et les médicaments antiplaquettaires.

En ce qui concerne les contre-indications, l’utilisation doit être évitée si vous prenez des médicaments pour hypertendus. Des concentrations élevées de ces molécules lipidiques peuvent en effet agir en synergie avec les antihypertenseurs et entraîner une nouvelle baisse de votre pression artérielle.

Il est également conseillé de ne jamais utiliser de supplément d’huile de poisson si vous avez une forme d’allergie au poisson ou aux fruits de mer et une allergie au soja. Vous devez contacter un médecin immédiatement si vous ressentez l’un des effets secondaires suivants après avoir pris de l’huile de poisson : toux, difficulté à avaler, vertiges, battements cardiaques accélérés, poitrine serrée, fatigue ou faiblesse inhabituelle, troubles mentaux, urticaire, démangeaisons ou éruption cutanée, gonflement des paupières, du visage, des lèvres ou de la langue.

Nos recettes minceur avec l’huile de poisson

Si vous êtes en quête maigrir efficacement, il est essentiel de savoir que la prise d’huile de poisson n’a aucun effet particulier sur un régime amaigrissant. Toutefois, les oméga 3 qu’elle contient sont capables de déclencher un processus en chaîne qui peut conduire à réduire les graisses accumulées et, par conséquent, à perdre du poids.

Ainsi, combiner des régime alimentaire à faibles calories, des activités physiques et la consommation d’oméga 3, à raison de 0,3 à 3 grammes par jour, peut aider les personnes en surpoids à mincir de manière saine. À titre indicatif, cette quantité équivaut à 3 à 4 gélules d’huile de poisson pour chaque repas.

Diététicien et Nutritionniste Clément Baubant

Clément est Diététicien Nutritionniste de formation, diplômé d'état d'un BTS Diététique et d'une licence de Nutritionniste Chargé de Projet en Nutrition Humaine de l'Ecole Diététique & Nutrition Humaine. Il a mis en place une activité de consultations diététiques afin d'aider les personnes souhaitant perdre du poids et ayant des troubles du comportement alimentaire. / Plus d'infos / Linkedin